facebook twitter google youtube
Vous êtes ici : Accueil » PUBLICATIONS » Newsletter » Newsletter juin 2007

Newsletter juin 2007


N°003 Juin 2007

La Pendjari, une Réserve de Biosphère aux secrets écothérapeutiques depuis 1986 !

LES HIPPOS ONT LE VENT EN POUPE A LA PENDJARI

Deuxième pachyderme après les éléphants au Parc National de la Pendjari, les hippopotames sont des mammifères qui pèsent jusqu’à 3,2 tonnes et peuvent atteindre 4,2 m de longueur avec 1,65 m de hauteur. Cette espèce animale n’existe qu’au Sud du Sahara en Afrique. En dehors des « Big five », l’hippopotame est l’un des grands mammifères qui contribue hautement à la satisfaction des touristes dans les parcs et réserves de faune en Afrique.

Le programme de suivi écologique en place au Parc National de la Pendjari exige des dénombrements périodiques de cette espèce. C’est ainsi que le Chef Service Suivi Ecologique, Mr TEHOU Aristide vient de réaliser en mai 2007 un comptage des hippopotames dans les divers points d’eau du Parc. Cet exercice de vérification de l’abondance et la répartition des hippopotames dans le Parc a révélé des résultats pathétiques défiant la vulnérabilité actuelle de l’espèce dans d’autres pays.
Le dénombrement a été effectué au niveau de 13 points d’eau que sont les mares des plaines d’inondation et du lit mineur de la rivière Pendjari. Les résultats obtenus indiquent un effectif de 1010 Hippopotames au total .

Les effectifs les plus élevés (plus de 150 têtes) ont été enregistrés au niveau des mares Sacrée, Tiabiga et Yangouali, ce qui confirme ces mares comme des points d’observation par excellence des hippos dans le Parc de la Pendjari. En comparant ces résultats à ceux obtenus en 2001 qui étaient de 298 hippopotames, on remarque que la population d’hippopotame a plus que tripler en 6 ans contrairement à la situation d’avant 2001 où la population d’hippopotame était stationnaire. Ce chiffre de 1010 hippos est rassurant car le seuil de "l’effectif minimum viable" de cette espèce qui est de 500 individus a été franchi .
Cette augmentation considérable de la population d’hippopotames reflète nettement l’efficacité des efforts de conservation et des mesures anti-braconnage mis en place au Parc Pendjari.

L’augmentation de la population d’hippopotames dans la Réserve de la Pendjari est une belle illustration de la nécessité de la protection des petites populations d’hippopotames isolées en Afrique de l’Ouest et particulièrement au Bénin. Selon l’étude conduite en 2003 par Mr AMOUSSOU Gautier, on distingue plusieurs petits groupes d’hippopotames menacés et répartis du Nord au Sud du Bénin dans les fleuves et rivières à savoir le Mono, l’Ouémé, la Sota, le Niger, la Pendjari, la Mékrou. Une stratégie globale de conservation de cette espèce est à penser au Bénin car l’espèce est aujourd’hui menacée dans les pays de grands peuplements comme le Congo, le Rwanda, la Zambie.

PROMOTION DU PARC PENDJARI : LA DIRECTION IMPLIQUE LES AGENCES DE VOYAGES ET TOUR OPERATORS.

Faire du Parc National de la Pendjari une destination mieux fréquentée est le but du staff de la direction du Parc, qui depuis quelques temps privilégie la stratégie de « mieux connaître pour mieux en parler »  ; c’est ainsi que, après la visite guidée du parc organisée à l’intention des professionnels des médias du 21 au 23 Mars 2007, ce fut le tour des Agences de Voyages, Tour Opérators et Guides professionnels d’aller découvrir davantage ce qu’ils ont l’habitude de vendre sans peut-être l’avoir connu par eux-mêmes, et pour ceux qui connaissaient le parc, ce fut l’occasion de le découvrir en période de pluie.

Les 2, 3 et 4 juin 2007, une douzaine de représentants d’Agences de Voyages, Tour Operators et des Guides professionnels ont pris part à un éductour organisé par la direction du Parc Pendjari en collaboration avec l’ONG Benin Ecotourism Concern, spécialisée dans la promotion de l’écotourisme. Malgré la pluie battante du Samedi 2 Juin, la visite a beaucoup émerveillé les participants qui ne s’attendaient pas à voir en cette période de pluie des animaux comme le lion, l’éléphant, le buffle, les antilopes, les singes, les phacochères et bien entendu la splendeur que représente les chutes de Tanougou. Ce fut aussi l’occasion pour ces touristes de circonstance de découvrir la splendeur d’une végétation à l’état pur, notamment la savane avec une sélection botanique riche et variée tels que le rônier, le baobab, l’acacia, le daniellia, le tamarinier, etc.

Ce voyage a été également l’occasion pour ces Tour Operators et Agences de Voyage de discuter avec les responsables des Hôtels Pendjari et Tata Somba, en vue d’échanger sur les principales difficultés auxquelles font face ces acteurs d’avant-garde et de prendre des engagements pour une meilleure collaboration. C’est également le but visé par la rencontre du 6 juin 2007 entre les participants et la direction du Parc, qui après les rencontres de Février 2005 et Juillet 2006 qui n’auraient pas donné assez de satisfaction aux deux parties, décident cette fois ci de mettre en place un cadre de concertation permanant entre la DPNP et ces différents acteurs du domaine touristique en vue d’accroître leur implication dans la gestion de ce joyau. L’innovation dans ce domaine est l’animation d’un forum en ligne pour échanger régulièrement par rapport à la promotion du parc. Très satisfaits de cette initiative, les participants à cette rencontre déjà émerveillés par le voyage, ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour contribuer activement à la promotion de la destination Pendjari et pour la bonne marche du tourisme au Bénin.


JUILLET, LE MOIS DES ELEPHANTS A LA PENDJARI

Les éléphants constituent une des grandes attractions du Parc Pendjari. Ces géants de la savane sont recherchés par la majorité des visiteurs. Lorsque les visiteurs ne rencontrent pas cette espèce dans la Pendjari, certains sortent parfois non satisfaits. Cet état de chose n’a pas laissé indifférents les gestionnaires du Parc Pendjari qui, après plusieurs années de recherche et d’observation, apportent LA BONNE NOUVELLE AUX FANS DES ELEPHANTS. En effet, le mois de juillet constitue le mois où les éléphants se dispersent et se répartissent de façon plus homogène dans le Parc offrant beaucoup de spectacles inédits. Pendant ce mois, les éléphants s’observent presque partout et le long des pistes. C’est donc la période où vous ne ratez pas les éléphants à la Pendjari. Connaissez-vous bien ces animaux ?

L’éléphant est un grand mammifère pesant jusqu’à 5 tonnes dont l’effectif est estimé actuellement à 1600 individus dans la Pendjari. A la Pendjari, ses défenses dépassent rarement les 15 kg. Excessivement méfiant, l’éléphant s’enfuit et se déplace rapidement au moindre signe suspect ou odeur anormale. Il parcourt des dizaines de kilomètres par jour à la vitesse moyenne de 10 km/h. Il se nourrit d’énormes quantités de matières végétales, feuilles, branches et écorces et boit abondamment chaque jour. Au cours de leurs migrations, les éléphants utilisent toujours les mêmes passes, comme de véritables couloirs ou chemins pour les éléphants dans la brousse. Les troupeaux familiaux sont composés de 3 à 8 individus, que l’on rencontre assez dans le parc en des points connus par les guides. On rencontre de plus en plus des grands groupes de plus de 100 individus dans le Parc. Dérangé, l’éléphant observe l’intrus, bouge ses grandes oreilles, frappe le sol de ses pieds massifs, agite sa trompe et entame une charge d’intimidation pendant lesquelles il faut garder son calme. Ce comportement devient un instinct de protection qui est systématique chez les éléphants ayant des petits dans leur groupe.


NB : Le Parc Pendjari est ouvert toute l’année avec un service minimum de l’hotel Pendjari de juin a août

Adresse
Parc National de la Pendjari
BP : 32. Tanguiéta, Bénin
Tél. :(00229) 23 83 00 85
Fax : (00229) 23 83 00 65
email : pendjari@gmx.net / contact@pendjari.net
web : www.pendjari.net


Dans la même rubrique

  Newsletter Février-Mars 2009

  Newsletter novembre 2008

  Newsletter octobre 2007

  Newsletter Septembre 2007

  Newslleter Août 2007

0 | 5

English version
Partenaires

TripAdvisor
Ecrivez un avis sur votre visite du Parc Pendjari